Isère : un apnéiste de 37 ans meurt lors d'une séance d'entraînement

L\'apnéiste de 37 ans est décédé lors d\'un entraînement à la piscine d\'Échirolles,dans la soirée du jeudi 5 décembre. (Photo d\'illustration)
L'apnéiste de 37 ans est décédé lors d'un entraînement à la piscine d'Échirolles,dans la soirée du jeudi 5 décembre. (Photo d'illustration) (THEILLET LAURENT / MAXPPP)

Un apnéiste de 37 ans est mort jeudi soir lors d'un entraînement à la piscine d'Échirolles dans l'Isère. Habitué de la discipline, il aurait pu être victime d'un malaise. Une autopsie va être pratiquée et une enquête a été ouverte. 

Un apnéiste chevronné de 37 ans est mort jeudi 5 janvier au soir à la piscine d’Échirolles dans l'Isère. Il s’entraînait avec sept autres apnéistes, rapporte vendredi France Bleu Isère. Il aurait pu être victime d'un malaise. Une autopsie va être pratiquée et une enquête a été ouverte par la police.

Jeudi 5 janvier en soirée, comme toutes les semaines, les membres du club d'apnée avaient rendez-vous à la piscine de la commune pour un entraînement d'apnée statique. Cette discipline se pratique en bassin école, d'une profondeur maximum d'un mètre. Les apnéistes portent une combinaison, un masque et sont allongés sur l'eau, le visage immergé.

Un malaise à l'origine du décès ?

Il était déjà trop tard quand les autres apnéistes se sont aperçus qu'il y avait un problème car la victime était déjà en arrêt cardio-respiratoire. Une autopsie va être pratiquée pour savoir s'il a succombé à un malaise cardiaque ou une noyade.

Les apnéistes présents n'ont pas compris ce qui a pu arriver. "Il a peut-être fait un malaise cardiaque", a expliqué l'un d'eux à France Bleu Isère avant de préciser que la victime "avait son certificat médical, en bonne et due forme, qui l'autorise à pratiquer l'apnée". 

Il était d'un bon niveau et c'était un sport qu'il pratiquait depuis trois ans. Il devait se rendre le week-end prochain à Lyon pour un stage avec un maître de la discipline.Un apnéiste présent lors du drameà France Bleu Isère

Le club d'apnée d’Échirolles est sous le choc de ce drame. La victime, qui travaillait par ailleurs au Commissariat à l’énergie atomique (CEA) de Grenoble, était le trésorier du club. "Il était très impliqué dans la vie du club et assidu aux séances d'entraînement", a raconté un collègue de plongée.