Isère : suspecté de fabriquer une bombe, un homme mis en examen

(IDÉ)

Un fonctionnaire du Trésor public a été interpellé samedi dans le cadre d'une enquête ouverte en février, a-t-on appris ce mardi soir. Les enquêteurs ont découvert à son domicile des éléments susceptibles d'entrer dans la composition d'une bombe. L'homme a été placé en détention provisoire mardi.

Il risque jusqu'à cinq ans
d'emprisonnement : un homme âgé de 26 ans a été mis en examen et placé en
détention provisoire mardi soir. Le parquet avait ouvert plus tôt mardi une
information judiciaire "pour fabrication de produits explosifs et
fabrication d'éléments entrant dans la composition de produits explosifs
",
précise le procureur de la République de Grenoble Jean-Yves Coquillat.

L'homme, fonctionnaire à
la trésorerie du Bourg-d'Oisans en Isère, a été interpellé samedi. L'affaire
avait été confiée au parquet antiterroriste de Paris, qui s'en est dessaisi
mardi matin au profit du parquet de Grenoble. "Nous allons assurer la
défense de ce garçon de manière soutenue et efficace
", assure l'avocat
de cet homme.

Une "passion de
fabriquer des pétards
" ?

En février, les enquêteurs
avaient été alertés du comportement suspect de l'homme. Selon Jean-Yves
Coquillat, "il tenait des propos sur les femmes qui ont choqué ses
collègues féminines, apprenait l'arabe au bureau et se faisait livrer des
produits chimiques sur son lieu de travail
".

Toutefois, rien, dans ce
qui a été identifié lors de la perquisition à son domicile, ne laisse entendre
qu'il s'agirait d'un acte idéologique : les enquêteurs ont trouvé des éléments
d'un possible laboratoire à explosifs, des manuels sur les explosifs et des
livres militaires, mais pas de documentation idéologique. Lors de sa garde à
vue, le jeune homme a assuré qu'il avait simplement "la passion de
fabriquer des pétards
". 

Vous êtes à nouveau en ligne