VIDEO. Incendies en Australie : "On ne voit pas à cinq mètres", témoigne une habitante de Sydney

La ville est enveloppée dans un épais brouillard toxique, alimenté par les incendies qui dévastent la côte est du pays.

Sydney était enveloppée, mercredi 20 novembre, dans un épais brouillard toxique, alimenté par les incendies qui dévastent la côte est de l'Australie depuis vendredi dernier. "Lundi matin, quand je suis allée travailler dans le centre, il y avait tellement de fumée que vous ne pouviez pas voir à plus de cinq mètres", témoigne Hélène Guyon, une Française qui vit dans la ville australienne, contactée par franceinfo.

Une situation qui lui rappelle tristement les épisodes de pollution qu'elle a connus à Paris avant son départ. Les niveaux de pollution ont en effet atteint des niveaux "dangereux" à Sydney, les concentrations les plus élevées de particules fines PM 2,5 atteignant jusqu'à 186 ppm dans le nord-ouest de la ville, des taux comparables à ceux observés dans la capitale indienne New Delhi. Les habitants ont reçu comme consigne d'éviter les activités physiques à l'extérieur.

140 000 hectares de brousses partis en fumée

Le brouillard qui enveloppe Sydney provient en grande partie d'un gigantesque feu de brousse qui ravage deux parcs nationaux, à une centaine de kilomètres au nord-ouest de la ville. Le brasier fait rage depuis plusieurs jours et a déjà brûlé près de 140 000 hectares de brousse. Six personnes sont mortes et des centaines de maisons ont été détruites par des feux dans les Etats de Nouvelle-Galles du Sud et du Queensland depuis le début de la saison des feux en septembre.

Vous êtes à nouveau en ligne