Sécheresse : les départs de feu se multiplient

France 2

Les températures très élevées entraînent de nombreux incendies.

Un brasier sur près de deux kilomètres. À Béligneux (Ain), un feu intense a été attisé par un vent chaud du sud. Il aura fallu plusieurs heures aux 150 pompiers mobilisés pour en venir à bout. Quatre canadairs, basés à Marseille, sont venus en renfort. Bilan de l'incendie, plus de 300 hectares de végétation et de cultures entièrement brûlés jeudi 16 juillet.

Aucune habitation n'a été touchée, mais le feu a choqué les riverains. "J'ai vraiment eu peur. On a rempli les voitures, on a mis les bijoux, les papiers de valeur et on est partis en face", explique Bruno Fricheteau, riverain.

Les agriculteurs inquiets

Dans l'Ain, les pompiers interviennent actuellement une dizaine de fois par jour pour des départs de feu. Il n'a pas plu depuis plus d'un mois et avec la canicule, la végétation a desséché.

"La moindre source de chaleur qui part dans la nature peut générer un départ de feu", commente le commandant Armand Morand. Les agriculteurs éleveurs sont inquiets pour leurs cheptels.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne