Pompiers morts dans l'explosion d'une boulangerie à Paris : un hommage national sera rendu jeudi

Le caporal-chef Simon Cartannaz, 28 ans et le première classe Nathanaël Josselin, 27 ans, sont morts lors de l\'intervention rue de Trévise, le 12 janvier, à Paris.
Le caporal-chef Simon Cartannaz, 28 ans et le première classe Nathanaël Josselin, 27 ans, sont morts lors de l'intervention rue de Trévise, le 12 janvier, à Paris. (MAXPPP)

Le village d'Entremont-le-Vieux, en Savoie, rendra aussi hommage au sapeur-pompier Simon Cartannaz, resté pompier volontaire dans son village d'origine. Brienon-sur-Armançon honorera le première classe Nathanaël Josselin, vendredi.

Jeudi 17 janvier, à 9h30, un hommage républicain sera rendu aux pompiers morts samedi 12 dans l'explosion de la boulangerie de la rue de Trévise à Paris, selon les informations recueillies par France Bleu Pays de Savoie et franceinfo. La cérémonie est prévue à la caserne de Champerret, le siège de l'état-major de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris. L'hommage national sera rendu aux deux militaires, en présence de leurs proches, du chef des Armées et du ministre de l'Intérieur. Une délégation de sapeurs-pompiers de la Savoie assistera également à la cérémonie.

En plus de cet événement, un autre hommage sera rendu samedi 19, au sapeur-pompier Simon Cartannaz, dans le village d'Entremont-le-Vieux, d'où le professionnel de 28 ans était originaire, en Chartreuse (Savoie). Il s'agira d'une cérémonie civile, à la caserne à 10 heures, suivie d'une cérémonie religieuse à l'église à 11 heures.

Restés pompiers volontaires dans leur village

Le maire, qui d'après les informations de France Bleu Pays de Savoie, a annulé ses vœux prévus ce samedi soir, indique que les habitants et tous ceux qui veulent se joindre aux cérémonies sont les bienvenus pour soutenir les proches du militaire mort dans l'exercice de ses fonctions. Simon Cartannaz était caporal-chef et depuis 5 ans et demi affecté à la caserne des pompiers du 10e arrondissement de Paris. Il était également sapeur-pompier volontaire à la caserne de son village.

Son collègue, le première classe Nathanaël Josselin, âgé de 27 ans sera, lui, honoré, dès vendredi à Brienon-sur-Armançon (Yonne) où il était volontaire depuis 2007. La commune lui rendra hommage dans le gymnase de la commune, annonce France Bleu Auxerre, en présence de 300 personnes : les habitants, l'état-major des pompiers ainsi que la secrétaire générale de la préfecture. Depuis dimanche, les habitants déposent des fleurs et des bougies devant la caserne de Brienon.

Plusieurs jours encore pour sécuriser le secteur

Deux autres personnes, une touriste espagnole et une habitante de l'immeuble sont également mortes dans l'explosion et une cinquantaine de personnes ont été blessées.

Lundi soir, douze immeubles restaient "fragilisés et totalement incaccessibles" confirmait l'adjoint au maire de Paris en charge du logement, sur franceinfo. Il faudra plusieurs jours, selon lui, pour que les pompiers spécialisés, les architectes et charpentiers terminent d'expertiser et de consolider les structures des bâtiments fragilisés par le souffle de l'explosion.

Vous êtes à nouveau en ligne