Marseille : entrainement des pompiers pour une coordination parfaite en cas d'incendie

France 3

En raison des risques d'incendie, des dizaines de massifs sont interdits au public. Tous les ingrédients sont là pour favoriser les départs de feu.

L'hélicoptère bombardier d'eau est l'outil idéal pour les terrains difficiles d'accès. Mais il a un point faible : sa capacité d'embarquement d'eau. Grâce à une pompe, il remplit son réservoir de 1 500 litres en moins d'une minute. Entre les airs et le sol, la coordination doit être parfaite. Lutter contre le feu c'est d'abord lutter contre le temps. Répéter 1 000 fois ces gestes pour éviter un drame. Ce jour-là les sapeurs pompiers de Marseille (Bouches-du-Rhône) travaillent la phase de "noyage", utilisée pour empêcher tout nouveau départ de feu.

Des vigies bénévoles pour alerter au moindre départ de feu

Il y a 15 jours, les pompiers ont pu intervenir sur un feu rapidement grâce à deux vigies. Ces deux hommes sont des bénévoles à la retraite qui veille sur un secteur précis, ils sont prêts à alerter au moindre départ de feu. Pour eux, comme pour les pompiers, seule la vigilance permet de sauvegarder cette nature, fragile et précieuse. Avec la chaleur et le vent, les autres ennemis de la végétation restent les pyromanes ou les vacanciers imprudents.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne