Le domicile de Richard Ferrand incendié

France 3

Alors que l'enquête commence pour identifier les responsables de la tentative d'incendie du domicile de Richard Ferrand, les réactions d'indignation affluent d'une classe politique unanime dans la condamnation.

Une planche de bois masque les dégâts causés par l'incendie. Le feu a fait exploser la porte-fenêtre sans se propager à l'intérieur, limitant les dégâts causés au domicile du président de l'Assemblée nationale à Motreff (Finistère). Des photos de l'intérieur incendié de la maison ont été postées sur Twitter par Richard Ferrand. "Rien ne justifie les intimidations, rien ne justifie les violences et les dégradations", a écrit dans un tweet le président de l'Assemblée nationale, vendredi 8 février.

Richard Ferrand a porté plainte

Pour le procureur, la piste criminelle ne fait aucun doute. Les habitants de Motreff sont choqués. "Rien ne légitime la violence ou l’intimidation à l'égard d'un élu de la République. Toute ma solidarité envers Richard Ferrand et ses proches", a écrit Emmanuel Macron dans un tweet. "En s'attaquant au quatrième personnage de l'État, les responsables visent à saper la communauté démocratique", a jugé Gilles Le Gendre, président du groupe LREM à l'Assemblée nationale. De la gauche à la droite, tous les politiques ont exprimé leur soutien à Richard Ferrand. "Un acte honteux et consternant", pour Laurent Wauquiez, président des Républicains. "Gravissime" pour Marine Le Pen. Richard Ferrand a porté plainte.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne