"J'ai mis les enfants dans le camion et j'ai conduit le plus vite possible" : en Californie, les habitants fuient les flammes

La Californie était en proie à de violents incendies, mardi 10 octobre au soir. 
La Californie était en proie à de violents incendies, mardi 10 octobre au soir.  (ROBYN BECK / AFP)

De violents incendies continuent de ravager la Californie, mardi soir. Les habitants témoignent de la puissance des flammes et de leur fuite en catastrophe. 

Des incendies violents ravageaient toujours la Californie, mardi soir, le bilan provisoire est de 15 morts. Une quinzaine de feux touchent le nord de cet État américain, une région connue notamment pour ses vignes. Des milliers de pompiers luttent contre les flammes. Au total, 1 500 commerces et logement ont été détruits et plus de 25 000 personnes ont été évacuées. L'état d'urgence a été décrété. Les habitants témoignent de la violence des incendies et de leur fuite pour échapper au sinistre.

Un mur de flammes face aux habitants en fuite

"C'est mon quartier en flammes, complètement en flammes", sanglote Alyssa O'Gorman dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux depuis Calistoga, en plein coeur de la Napa Valley. Un mur de feu se dresse devant sa voiture, le ciel est envahi de fumée et éclairé de manière rougeâtre. Les flammes ont déjà parcouru 50 000 hectares dans huit comtés. "Oh mon Dieu", souffle Alyssa qui fond en larmes.

Des milliers de pompiers sont mobilisés pour tenter de maîtriser la situation. "Vous voyez l'épaisse fumée derrière moi ? C'est juste un petit aperçu de la situation", assure le chef Scott McLean, le responsable des forêts et de la protection des incendies en Californie, dans une interview sur la télévision américaine NBC. "Dans ce quartier, il y a encore des maisons qui partent en flammes. J'espère vraiment que ça va s'arranger ce soir ou peut être demain."

Un bilan humain qui pourrait être plus lourd

L'état d'urgence a été décrété dans trois comtés de Californie, dont celui de Napa, connu pour ses vignes. Près de 25 000 personnes ont été évacuées, comme Miki Rény, une mère de famille. "J'ai couru vers les enfants, je les ai mis dans le camion et j'ai conduit le plus vite possible pour sortir de Kenwood", raconte-t-elle sur la National public radio (NPR). "Il y avait des flammes des deux côtés de l'autoroute. On a dû passer entre, les flammes allaient nous tomber dessus."

Le bilan humain de ces incendies est déjà lourd puisque onze morts sont recensés pour l'instant. Mais les autorités de Californie s'inquiètent également pour les prochaines heures : elles sont sans nouvelles de plusieurs dizaines d'habitants. On ne sait pas si ces personnes se sont échappées à l'arrivée du feu ou si elles ont été piégées par les flammes.

Vous êtes à nouveau en ligne