Incendies : Gérard Collomb nie "l'insuffisance du manque d'avions" mais annonce la commande de six nouveaux appareils

Un Canadair survole Castagniers, près de Nice, le 17 juin 2017.
Un Canadair survole Castagniers, près de Nice, le 17 juin 2017. (VALERY HACHE / AFP)

Gérard Collomb, le ministre de l'Intérieur, a réagi au "manque d'avions bombardiers d'eau" dénoncé mardi par un syndicat de pilotes de Canadair. Il a nié cette "insuffisance" mais annoncé plus de moyens pour la protection civile.  

Le ministre de l'Intérieur, qui se trouve mardi 25 juillet en Haute-Corse, a nié "l'insuffisance du manque d'avions" pour lutter contre les flammes. Gérard Collomb a indiqué que les feux se sont développés "la nuit à un moment où les avions ne pouvaient pas voler". Le ministre a assuré que 20 avions ont été mobilisés sur les différents incendies qui sévissent dans le Sud-Est et en Corse. "Nous avons demandé à nos collègues italiens de nous envoyer un Canadair supplémentaire", a ajouté Gérard Collomb.

Le ministre a également assuré que "nous avons une flotte qui est aujourd'hui suffisante en France mais qui doit évidemment faire l'objet d'un entretien dès qu'elle revient à terre." Il a comparé : "L'an dernier à la même époque, nous avions fait 2 000 largages d'eau, là nous en avons fait 4 000. Évidemment les avions sont mis à rude épreuve, les pilotes aussi. Ce sont toujours des périodes difficiles."

Les moyens de la protection civile accrus

Le ministre en a profité pour annoncer la commande de six avions DASH 8 supplémentaires pour la protection civile. "Dans les arbitrages budgétaires un peu complexes en cours, nous allons accroître les moyens de la protection civile. Nous venons de les commander. Il faut les construire, et donc nous les aurons les uns après les autres dans les prochaines années. Ils seront basés là où nous en aurons besoin."

Plus tôt dans la journée, un syndicat de pilotes de Canadair avait interpellé sur franceinfo la Sécurité civile au sujet du "manque d'avions bombardiers d'eau", dont un certain nombre seraient cloués au sol.