Incendies : débroussailler pour éviter les départs de feu

FRANCE 2

Face aux risques d'incendie qui se multiplient cet été, il existe une loi, encore peu respectée : l'obligation de débroussaillage. Elle s'applique aux propriétaires de terrains situés à proximité d'une forêt. Un geste essentiel pour prévenir les départs de feu.

C'est une corvée qui se répète avant chaque été. Sur son terrain escarpé à Vitrolles, dans les Bouches-du-Rhône, Marc Ambrogio a dû couper les arbres trop denses et débroussailler les buissons trop épais. L'herbe a repoussé depuis cet hiver, mais rien d'alarmant... tant que la bonne distance est bien respectée. "Tous les arbres qui sont à moins de 50 m de la maison doivent être élagués. Tous les buissons (...) doivent être aussi éliminés", explique-t-il.

L'incendie de 2016 bien présent dans les mémoires

La règle s'applique à tous les propriétaires de terrains en lisière de forêt pour prévenir les incendies. Et si Marc Ambrogio est assidu, c'est parce que le feu s'est arrêté aux portes de sa maison il y a trois ans. Depuis, il a investi dans du matériel professionnel. "Avec les équipements, on arrive à peu près à 2 000 €. C'est exactement le prix à payer pour dormir tranquille", assure-t-il. Dans la région, l'incendie d'août 2016 reste dans tous les esprits. Un front dévastateur de 15 km de flammes, causant la perte de 3 000 hectares et d'une vingtaine d'habitations. Pourtant, seul un tiers des particuliers respecteraient l'obligation de débroussaillage, alors la municipalité de Vitrolles a décidé de renforcer les contrôles. En cas de refus de travaux, les particuliers s'exposent à une amende de 30 € par mètre carré non débroussaillés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne