"Soulagé d'avoir récupéré ce à quoi je tenais" : deux mois après l'incendie de la rue Erlanger, des habitants ont pu enfin retourner chez eux

L\'immeuble de la rue Erlanger a été ravagé par les flammes.
L'immeuble de la rue Erlanger a été ravagé par les flammes. (PHILIPPE DE POULPIQUET / MAXPPP)

Dans la nuit du 4 au 5 février, un incendie dans un immeuble de cette rue du 16e arrondissement de la capitale a fait dix morts et 96 blessés. 

Des résidents rescapés de la rue Erlanger à Paris dans le 16e arrondissement ont pu retourner chez eux pour la première fois lundi 1er avril, deux mois après l'incendie qui a fait 10 morts et 96 blessés, a constaté sur place franceinfo. L'accès au bâtiment vient d'être autorisé.

Les anciens habitants ont pu prendre la mesure des dommages causés par le feu et récupérer quelques affaires. Une dizaine de résidents par jour sont autorisés à venir récupérer leurs affaires dans l'immeuble cette semaine. Ils viennent accompagnés de leur assureur.

Récupérer des souvenirs

C'est le cas de Clément, très impressionné par les dégâts : "Quand vous entrez dans l'immeuble, tout est noir. Tous les murs sont brûlés, la suie est partout." 

Joséphine a pu passer trois heures dans son appartement, pour récupérer des objets. "Surtout des disques durs où il y a des photos, des images. Je suis soulagée de savoir que j'ai pu récupérer ce à quoi je tenais et que je me reprochais de ne pas avoir emporté en priorité." 

La moitié des résidents relogés

L'immeuble semble tout de même avoir été "visité" pendant ces deux mois. "Je me suis aperçue que le tiroir où j'avais mes couverts en argent était vide. C'était des couteaux anciens de ma grand-mère. Ils ont disparu." Même si l'immeuble est rénové, Joséphine ne reviendra pas habiter ici. "Je vais partir pour la province" assure-t-elle.

Selon la mairie du 16e arrondissement, la moitié des 90 résidents a été relogée, soit par la ville, soit par eux-mêmes.

Vous êtes à nouveau en ligne