Incendie à Paris : "Si elle était sortie de l'hôpital accompagnée, elle ne serait peut-être pas passée à l'acte"

Des pompiers devant la rue où a lieu l\'incendie, dans le 16e arrondissement de Paris.
Des pompiers devant la rue où a lieu l'incendie, dans le 16e arrondissement de Paris. (RÉMI BRANCATO / FRANCE-INTER)

La principale suspecte dans l'incendie meurtrier qui a dévasté un immeuble à Paris, causant plusieurs morts, avait fait un séjour à l'hôpital psychiatrique. La psychiare Gabrielle Arena évoque sur franceinfo le problème de l'accompagnement des patients atteints de troubles psychiatriques.

"Si elle était sortie de l'hôpital accompagnée, (...) elle ne serait peut-être pas passée à l'acte", a réagi Gabrielle Arena, psychiatre, à propos de la femme suspectée d'être à l'origine de l'incendie qui a tué dix personnes à Paris dans la nuit de lundi à mardi. Quelque temps avant l'incendie, la suspecte avait fait un séjour à l'hôpital psychiatrique de Sainte-Anne, à Paris.

"Elle n'aurait peut-être pas pris autant d'alcool"

"Il semblerait que cette femme vivait seule, a précisé Gabrielle Arena. Si elle était sortie de l'hôpital accompagnée d'une famille, de proches, d'amis, de tout un réseau autour d'elle, je pense qu'elle aurait moins senti son voisinage comme persécutant. (...) Elle ne serait peut-être pas passée à l'acte. Elle n'aurait peut-être pas pris autant d'alcool pour sortir de son marasme et de sa solitude."

L'accompagnement des patients atteints de troubles psychiatriques est capital, selon Gabrielle Arena : "Quand les personnes sortent, il faut qu'il y ait quelque chose du côté de la réinsertion sociale, de la réinsertion affective parce que sinon cela ne marche pas."

Vous êtes à nouveau en ligne