Incendie mortel à Paris : la garde à vue de la suspecte va reprendre

Des pompiers arrivent sur les lieux de l\'incendie rue d\'Erlanger, à Paris, le 5 février 2019.
Des pompiers arrivent sur les lieux de l'incendie rue d'Erlanger, à Paris, le 5 février 2019. (MAXPPP)

La suspecte a été examinée à l'infirmerie psychiatrique de la préfecture de police et a ensuite été prise en charge par les enquêteurs de la police judiciaire.

La garde à vue de la suspecte de l'incendie mortel rue d'Erlanger à Paris va reprendre, a appris franceinfo auprès du parquet de Paris, jeudi 7 février. La suspecte a été examinée à l'infirmerie psychiatrique de la préfecture de police et a ensuite été prise en charge par les enquêteurs de la police judiciaire.

Cette quadragénaire était connue des services de police, puisque son nom est cité dans trois procédures, dont deux ont été "classées sans suite pour état mental déficient", selon une source judiciaire. Elle était également connue des services médicaux pour avoir effectué treize séjours en hôpital psychiatrique ces dernières années, selon les informations de franceinfo.

Au moins dix personnes sont mortes dans ce violent incendie, a priori d'origine criminelle, qui s'est déclaré dans la nuit de lundi à mardi dans un immeuble du 16e arrondissement de Paris. Le feu s'est déclaré aux alentours de 0h30 mardi au deuxième étage de cet immeuble de la rue Erlanger puis s'est rapidement propagé, a précisé le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, qui s'est déplacé sur place.

 

Vous êtes à nouveau en ligne