Incendie de la rue Erlanger à Paris : un mois après, le cauchemar des sinistrés

FRANCE 3

Les habitants de l'immeuble ayant pris feu dans la nuit du 4 au 5 février sont encore interdits d'accès à leur domicile, et vivent entre temps dans des logements temporaires.

Il y a un mois, des dizaines de familles se retrouvaient piégées dans leur appartement, entourées par les flammes, lors de l'incendie d'un immeuble rue Erlanger à Paris. Dix personnes y avaient laissé la vie, et 96 avaient été blessées. L'immeuble est toujours interdit d'accès et les familles vivent dans des logements provisoires. Certaines ont déposé plainte contre X, désirant tirer au clair la question des responsabilités dans ce drame.

Hâte de voir l'état de leur logement

Nathalie Hardy attend de pouvoir entrer et voir l'état de son appartement. Elle assure que ce sera "un soulagement". "Et peut-être encore un travail à faire après pour se défaire de ces images à nouveau. Mais effectivement, je pense qu'on a tous hâte de voir ce qu'il reste", assure-t-elle. Nathalie Hardy était descendue depuis le troisième étage grâce à l'échelle des pompiers. C'est une habitante qui aurait mis le feu à l'immeuble, selon les premiers éléments.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne