Incendies en Corse : "Si les Canadair étaient intervenus le plus tôt possible, on n'en serait pas là"

le feu de Biguglia.
le feu de Biguglia. (Patou Fiori Rinieri / Radio France)

Le maire de Biguglia, Sauveur Gandolfi-Scheit, dont la commune est ravagée par un violent incendie, regrette que les Canadair ou les Trackers "ne soient pas venus assez tôt". 

Sauveur Gandolfi-Scheit, le maire de Biguglia (Haute-Corse) a dénoncé, mardi 25 juillet, sur franceinfo la lenteur des secours aériens alors que sa commune fait face à un fort incendie depuis lundi.

"Si les Canadair ou les Trackers étaient intervenus le plus tôt possible et bien le feu... On n'en serait pas là. C'est clair, net et précis", a-t-il déclaré. "S'ils étaient venus assez tôt, on aurait pu éviter quand même cette catastrophe", a-t-il ajouté

"Par contre, les secours terrestres, il faut les féliciter. Ils ont fait un travail considérable", a-t-il tenu à préciser.

"Les foyers sont presque partout éteints"

340 pompiers sont mobilisés contre le feu qui s'est déclaré lundi dans la mi-journée en Haute-Corse, à Olmeta-di-Tuda, et qui s'est propagé vers la commune de Biguglia. Mardi, en fin de matinée, le maire a été rassurant sur la situation : "Le vent commence à s'atténuer. Les foyers sont presque partout éteints".

"1 800 hectares ont été détruits sur une commune qui fait 2 650 hectares", a-t-il précisé. Il a dépeint un paysage où "tout est brûlé". Les dégâts sont "énormes".

Par ailleurs, Sauveur Gandolfi-Scheit, ancien député LR, a fortement critiqué les "pyromanes". "Quand on les prend il faut qu'il fasse de la prison et qu'ils restent même à perpétuité" a-t-il lancé.

Vous êtes à nouveau en ligne