Incendie de Schiltigheim : une seconde interpellation, la première garde à vue levée

L\'incendie s\'est produit dans le centre-ville de Schiltigheim, près de Strasbourg (Bas-Rhin).
L'incendie s'est produit dans le centre-ville de Schiltigheim, près de Strasbourg (Bas-Rhin). (MAXPPP)

Un jeune homme de 22 ans a été placé en garde à vue, quelques heures après cet incendie qui a coûté la vie d'un enfant.

Un homme de 22 ans a été interpellé, mardi 3 septembre, dans l'enquête sur l'incendie d'un HLM de Schiltigheim (Bas-Rhin) qui a coûté la vie à un enfant dans la nuit de lundi à mardi. Dans le même temps, le parquet à annoncé que la garde à vue d'un autre jeune homme, "totalement mis hors de cause", a été levée.

Le placement en garde à vue du deuxième homme, un jeune de 22 ans, est le fruit des "investigations diligentées, menées avec une particulière efficacité", selon le procureur adjoint de Strasbourg, Alexandre Chevrier, selon lequel la piste criminelle est "privilégiée". Après un premier bilan à l'aube évoquant huit blessés, les pompiers ont indiqué à la mi-journée qu'au total, onze personnes ont été légèrement blessées, dont dix ont été transportées à l'hôpital.

Dans un communiqué, le maire de Strasbourg, Roland Ries, a jugé "absolument inadmissible" l'incendie de la nuit dernière "vraisemblablement d'origine criminelle". "Depuis plusieurs mois maintenant, j'observe avec consternation un déferlement d'actes malveillants à Strasbourg et dans le Bas-Rhin. Tags racistes et antisémites, incendies criminels, autant de gestes détestables que je condamne avec fermeté", a-t-il affirmé.

Vous êtes à nouveau en ligne