Rouen : la préfecture donne son feu vert à la réouverture partielle de l'usine Lubrizol, moins de trois mois après l'incendie

L\'usine Lubrizol à Rouen, le 9 décembre 2019.
L'usine Lubrizol à Rouen, le 9 décembre 2019. (LOU BENOIST / AFP)

"Il est rappelé qu'il s'agit d'une réouverture partielle, limitée à deux petites unités de mélange et de solubilisation", précise la préfecture.

La réouverture partielle de Lubrizol à Rouen est autorisée, moins de trois mois après l'incendie. C'est ce que vient d'annoncer la préfecture de Seine-Maritime, vendredi 13 décembre, après avoir signé un arrêté d'autorisation. "Il est rappelé qu'il s'agit d'une réouverture partielle, limitée à deux petites unités de mélange et de solubilisation, n'impliquant pas de réaction chimique, et occupant une superficie de 3 hectares sur les 14 hectares du site non impactés par le sinistre", précise le communiqué de la préfecture.

Un démarrage est possible "même [samedi] matin puisque nous avons des équipes 24/24", a indiqué Isabelle Striga, directrice générale de Lubrizol France. Il sera toutefois progressif. "Dès lors que l'arrêté nous est transmis, on va pouvoir acheminer les matières premières dont on a besoin", ce qui peut prendre plusieurs jours, a-t-elle indiqué. Selon la direction, "plus de cent salariés" travaillent sur la réouverture partielle.

Vous êtes à nouveau en ligne