Rouen : l'usine Lubrizol au cœur des préoccupations

FRANCE 2

On dénombre en France 1 312 sites à risques, classés Seveso, tels que l'usine Lubrizol de Rouen (Seine-Maritime), dont les conséquences de l'incendie, déclaré jeudi 26 septembre, inquiète les habitants. Le site était-il bien surveillé ?

À 3 km du centre-ville de Rouen (Seine-Maritime) et de la cathédrale, un site industriel accueille l'usine Lubrizol, où travaillaient 400 salariés. Elle fabrique des additifs pour les huiles de moteur et d'autres lubrifiants industriels. Le patron de l'usine ne s'explique toujours pas les raisons de l'incendie. L'usine a déjà connu plusieurs incidents. En septembre 2015, 2 000 litres d'huile d'hydrocarbures s'étaient déversés dans le réseau d'eau pluviale. Il avait fallu construire un petit barrage pour éviter une pollution de la Seine. En janvier 2013, une fuite massive de gaz s'était répandue dans toute l'atmosphère. L'usine sera condamnée à une amende de 4 000 euros. À l'époque déjà, les riverains s'inquiétaient des conséquences possibles.

Plusieurs manquements à la sécurité relevés en 2017

En 2017, à Lubrizol, plusieurs manquements à la sécurité avaient été relevés, tous corrigés depuis, selon les autorités. À Rouen, un tout nouveau quartier doit voir le jour à proximité de l'usine d'ici 2021. Ces terrains devraient bientôt accueillir 10 000 habitants et seront le lieu de travail de 5 000 personnes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne