Municipales : un effet Lubrizol à Rouen ?

Il y a cinq mois, un impressionnant incendie se déclarait dans l'usine chimique de Lubrizol, dans l'agglomération rouennaise (Seine-Maritime). Ce drame environnemental peut-il influer sur le résultat de l'élection municipale à Rouen ?

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

La fumée et l'odeur ont enfin quitté le ciel de Rouen (Seine-Maritime), cela n'empêche pas la catastrophe de Lubrizol d'être encore ici dans toutes les têtes. Alors, la campagne pour les élections municipales, qui se tiendront dans trois semaines, a mis au centre la question du renforcement de la sécurité en ce qui concerne les usines chimiques de l'agglomération. Les débats se tournent vers les enjeux environnementaux. Pour la première fois, ici, un candidat écologiste pense pouvoir l'emporter.

"Ce n'est pas à la ville de s'adapter à ces usines"

Jean-Michel Bérégovoy, le candidat d'Europe Écologie-Les Verts, allié à Génération.s et au Parti communiste, a fait du bras de fer avec les industriels le cœur de son programme. "La réalité, c'est que ce n'est pas à la ville de s'adapter à ces usines. C'est à ces usines de s'adapter à ces villes", explique-t-il lors d'une séance de questions-réponses avec des électeurs. Ainsi, la réouverture, ou non, de l'usine Lubrizol est dans tous les programmes, avec des réponses qui diffèrent entre les candidats.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne