Lubrizol : la mairie de Rouen ouvre une enquête interne sur le nettoyage des cours d'école après l'incendie

Une école maternelle de Rouen (Seine-Maritime), le 30 septembre 2019.
Une école maternelle de Rouen (Seine-Maritime), le 30 septembre 2019. (LOU BENOIST / AFP)

Plusieurs établissements scolaires de la commune n'ont été que partiellement nettoyés.

La municipalité souhaite faire "toute la lumière" sur ce qu'elle qualifie de "dysfonctionnement". La mairie de Rouen (Seine-Maritime) a annoncé jeudi 3 octobre l'ouverture d'une enquête interne afin de comprendre pourquoi certaines cours d'école de la ville n'ont été que partiellement nettoyées après l'incendie de l'usine chimique Lubrizol, rapporte Paris-Normandie.

Au total, treize écoles maternelles et élémentaires sont concernées par ce problème, indique le quotidien régional, qui en dresse la liste sur son site internet. "Dans ces cours, aucune trace de suie ou de résidu de l’incendie n'avait été observée lors de l'état des lieux visuels réalisé par les agents de la Ville avant la réouverture lundi", a expliqué la mairie. Elles ont depuis été complètement nettoyées avant l'accueil des enfants, jeudi, ajoute Paris-Normandie

Le quotidien régional indique qu'une cellule psychologique a été ouverte pour les parents d'élèves après l'incendie survenu la semaine dernière. Des réunions d'information seront également organisées.

Vous êtes à nouveau en ligne