Incendie du site Seveso à Rouen : une longue enquête commence, 130 plaintes déposées

FRANCEINFO

L'enquête commence sur le site de l'usine Lubrizol à Rouen (Seine-Maritime) mardi 8 octobre. Des gendarmes et des officiers spécialistes en environnement recherchent l'origine de l'incendie. 130 plaintes ont été déposées.

Ils étaient plusieurs centaines de Rouennais mardi 8 octobre à se réunir pour crier leur colère. Près de 15 jours après l'incendie de l'usine Lubrizol, plusieurs questions restent sans réponse malgré les discours rassurants des autorités. Une colère à la hauteur de l'incendie qui a détruit plus de 5 000 tonnes de produits chimiques le 26 septembre. 130 plaintes contre X ont été déposées par des particuliers, la ville de Rouen, des villes voisines et la métropole.

Lubrizol doit payer

Dans les communes voisines, on fait les comptes. À Mont-Saint-Aignan (Seine-Maritime), sur les hauteurs de Rouen, la commune a dû vider sa piscine municipale polluée par les suies, avant de la remplir à nouveau. Coût de l'opération : 22 000 euros, que la municipalité espère bien se faire rembourser.

Pour la ministre de la Transition écologique et solidaire, Élisabeth Borne, c'est à la société Lubrizol d'assumer les conséquences de l'incendie. Mardi matin, 13 enquêteurs ont commencé leur travail sur le site de l'usine Lubrizol. Leurs constatations devraient prendre plusieurs jours.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne