Incendie d'une usine Seveso : inquiétude et suspicion à Rouen

FRANCE 3

Selon certains habitants de Rouen (Seine-Maritime), l'incendie d'une usine Seveso a bien entraîné une pollution.

Les manifestants ont trouvé porte close. Lundi 30 septembre en fin d'après-midi, des Rouennais n'ont pas pu pénétrer dans un amphithéâtre des quais de Seine. À l'intérieur, le préfet de région s'exprimait sur l'incendie de l'usine Lubrizol. "On n'entend rien, on ne peut pas voir", déplore une femme. Dans la foule, certains portaient des masques à gaz, d'autres sont venus avec des échantillons de particules prélevés sur le sol pour exprimer leur suspicion face à la version officielle.

"On ne sait pas à quoi on est exposés"

"On a l'impression que c'est d'en haut. Édouard Philippe, Christophe Castaner, qui bloquent les informations avec le préfet. On ne sait pas à quoi on est exposés", confie un homme. L'inquiétude s'est répandue dans toute la ville et les pharmacies sont sollicitées pour des masques. À l'appel de plusieurs syndicats et associations environnementales, une nouvelle manifestation est prévue mardi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne