Incendie d'une usine Seveso à Rouen : quelques centaines d'habitants manifestent

FRANCE 2

Mardi 1er octobre, plusieurs centaines d'habitants de Rouen (Seine-Maritime) manifestent devant la préfecture. Ils réclament la vérité, le journaliste Léopold Audebert est sur place.

Si l'État a promis une totale transparence sur ce qui a brulé à Lubrizol, cet effort va-t-il suffire ? Des centaines de manifestants se sont rassemblés mardi 1er octobre à l'entrée de la préfecture à l'appel d'associations écologistes. Les informations du préfet ont été accueillies à Rouen dans la colère. "Devant le palais de justice, des centaines de manifestants sont partis en direction de la préfecture", raconte le journaliste Léopold Audebert, en direct sur place. Dans le cortège, les journalistes ont rencontré beaucoup d'habitants de Rouen, mais aussi, des militants écologistes et des organisations syndicales.

Une exigence de "vérité"

"Le mot qu'on a le plus entendu ici dans ce cortège, c'est le mot "vérité". Les manifestants demandent la vérité sur les conséquences réelles de l'incendie de l'usine de Lubrizol", explique le journaliste. Le préfet, lui, a annoncé qu'il n'y avait pas de risque d'amiante dans l'air. Mais les habitants ne se suffisent pas de cette explication.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne