Incendie criminel : à Grenoble, un collège vidé de ses élèves

FRANCE 2

Un incendie criminel a dévasté un collège à Grenoble (Isère). Certains élèves devront attendre avant de devoir reprendre les cours.

À Grenoble (Isère), le collège d'un quartier populaire a été incendié dans la nuit du 10 au 11 juin sans raison. Alors, ce lundi matin, parents comme élèves partagent la même colère. "Ils n'ont pas mesuré les conséquences qu'il allait y avoir. Aujourd'hui, nous allons payer la facture", regrette une mère d'élève. Cette jeune fille, elle, s'attriste : "Le collège c'est un symbole pour le quartier. C'est un endroit où tout le monde est lié. Qu'il prenne feu, c'est comme si on prenait feu avec lui".

Reprise partielle des enseignements

Faute de salles, la proviseure a accueilli les 360 adolescents du collège au dehors des locaux. "La vie continue et les enseignements vont recommencer", indique-t-elle, sans vraies solutions immédiates pour tous. Dès ce lundi après-midi, les élèves de classe de troisième seront accueillis dans un collège voisin. Les autres devront patienter. "Je vais devoir aller dans un autre établissement. Je vais avoir du mal à m'adapter. Et j'ai un brevet à passer à la fin de l'année", regrette une élève.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne