Incendie en Gironde : les pompiers en lutte toute la nuit, au moins 560 hectares détruits

Des pompiers tentent d\'éteindre le feu à Pessac (Gironde), le 26 juillet 2015.
Des pompiers tentent d'éteindre le feu à Pessac (Gironde), le 26 juillet 2015. (MEHDI FEDOUACH / AFP)

La préfecture a évoqué en soirée une "amélioration de la situation".

C'est l'un des plus importants incendies en France depuis cinq ans. L'incendie de forêt à Saint-Jean-d'Illac, en Gironde, a détruit entre 560 et 580 hectares de pinède depuis son départ vendredi. Il mobilise près de 650 pompiers ou militaires de la Sécurité civile. Les pompiers ont effectué leur troisième journée de lutte contre les flammes, dimanche 26 juillet.

La progression de l'incendie de forêt contenue. Dimanche soir, le préfet d'Aquitaine et de Gironde a pu de nouveau parler de "feu stabilisé". "Malgré des conditions météo défavorables, l'ensemble des moyens mis en oeuvre, tant terrestres qu'aériens, nous ont permis d'améliorer la situation" avec entre 560 et 580 hectares brûlés, une "augmentation relativement mesurée" par rapport au matin (530 hectares).

Des renforts attendus de toute la France. Depuis samedi soir et jusqu'à l'aube, quelque 300 renforts de sapeurs-pompiers venus de Montauban, de Chambéry, de l'Ouest, sont arrivés. 250 de ces soldats du feu sont directement engagés, épaulés par sept avions, dont quatre Canadair, pour attaquer immédiatement plusieurs reprises de flammes.

Aucune nouvelle évacuation dimanche soir. Près de 600 personnes avaient dû quitter vendredi ou samedi des quartiers menacés de Pessac et Saint-Jean d'Illac, en grande majorité relogées chez des parents ou amis. Mais, "au nom du principe de précaution", "pas question qu'elles puissent réintégrer leur maison" dimanche soir, a affirmé le préfet.

Vous êtes à nouveau en ligne