DIRECT. Grèce : les incendies dans la région d'Athènes ont fait au moins 74 morts, selon les pompiers

Des Grecs regardent l\'incendie qui ravage Rafina, dans l\'Attique (Grèce), la région d\'Athènes, le 23 juillet 2018.
Des Grecs regardent l'incendie qui ravage Rafina, dans l'Attique (Grèce), la région d'Athènes, le 23 juillet 2018. (ANGELOS TZORTZINIS / AFP)

Au moins 187 personnes, dont 23 enfants, ont également été blessées.

"Aujourd'hui, la Grèce est en deuil", a déclaré le Premier ministre Alexis Tsipras. Selon le plus récent décompte des pompiers, les violents incendies de la région de l'Attique, qui entoure Athènes (Grèce) ont fait 74 morts. Au moins 187 personnes, dont 23 enfants, ont été blessés et le nombre de disparus n'a pas pu être précisé. La Grèce va observer trois jours de deuil national.

Un bilan provisoire. "Nous risquons de découvrir de nouvelles victimes", a prévenu un responsable des pompiers, qui recevaient toujours de nombreux appels signalant des personnes introuvables.

 Des victimes piégées "à leur domicile ou dans leurs voitures"La plupart des victimes ont été piégées dans les environs de Mati, à quelque 40 kilomètres au nord-est d'Athènes. Elles ont été prises au piège "à leur domicile ou dans leurs voitures", a indiqué le porte-parole du gouvernement grec. Les autorités portuaires ont également annoncé avoir retrouvé quatre corps dans la mer, ceux de trois femmes et d'un enfant. Ils s'étaient apparemment réfugiés dans l'eau pour échapper aux flammes. 

La Grèce appelle à l'aide. Le pays a activé le mécanisme européen de protection civile afin d'obtenir de l'aide de ses partenaires. La Grèce a également demandé des drones aux Etats-Unis "pour observer et détecter toute activité suspecte", en raison de "15 départs de feu simultanés sur trois fronts différents en Attique", a annoncé le porte-parole du gouvernement.

 Des incendies parmi les plus meurtriers depuis le début du siècle. Au Portugal en 2017, des incendies avaient fait 64 morts et 250 blessés. En Grèce, en 2007, 250 000 hectares étaient partis en fumée dans le Péloponnèse (sud) et l'île d'Evia (nord-est d'Athènes), faisant 77 victimes. 

Vous êtes à nouveau en ligne