Corse : 4 600 hectares partis en fumée

France 3

La Corse a connu 27 départs de feu dimanche 22 octobre. Pour certains, l'incendie est d'origine criminelle.

Depuis dimanche 22 octobre, les Corses assistent aux va-et-vient incessants des Canadair, qui continuent de larguer des tonnes d'eau pour éviter toute reprise de feu. Les terres noires calcinées s'étendent à perte de vue. Certains éleveurs ont eu le temps de partir à temps, mais sont toujours à la recherche de leurs bêtes. Des branches incandescentes se consument encore.

Un incendie d'origine criminelle ?

Cet incendie était l'un des plus dévastateurs de l'année. Les flammes étaient si puissantes que le feu était visible de l'espace, comme témoignent les photos publiées par Météo France. La sécheresse a attisé les flammes, ainsi que les rafales de vent, allant parfois jusqu'à 120 km/h. La nuit a été éprouvante pour les 120 pompiers. Le feu a surpris les professionnels du feu, car les incendies sont rares à cette période de l'année. Depuis juillet, 4600 hectares ont brûlé en Corse, soit 4 fois plus qu'en 2016. Pour le maire de Bigorno (Haute-Corse), l'incendie est d'origine criminelle. Christophe Graziani a ainsi porté plainte. Ce lundi soir, le vent s'est calmé et l'incendie a été maîtrisé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne