Centrale nucléaire de Penly : EDF annonce une "fuite d'eau" radioactive contenue

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

EDF a constaté une "fuite d'eau" radioactive du circuit primaire du réacteur n°2 de Penly (Seine-Maritime), arrêté jeudi après-midi. La fuite est "collectée dans des réservoirs prévus à cet effet" et "n'a aucune conséquence sur l'environnement", indique l'opérateur dans un communiqué. L'Autorité de sûreté nucléaire classe provisoirement cet incident au niveau 1, son directeur évoque "un blessé" lors des opérations.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Le réacteur "continue à être refroidi normalement " et la fuite "n'a aucune conséquence sur l'environnement ", indique EDF, dans un communiqué qui se veut rassurant. "Un défaut a été identifié sur un joint de l'une des quatre pompes de
refroidissement du circuit primaire dans le bâtiment réacteur de
l'unité de production numéro 2, provoquant une fuite d'eau collectée
dans des réservoirs prévus à cet effet
", explique l'opérateur, en soulignant
que les réservoirs sont situés "à l'intérieur du bâtiment réacteur ".

Une fuite de 2,3 m³ par heure, réduite à 0,1 m³ par heure, selon l'ASN

Selon
le directeur de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN), le volume de la fuite
était de 2.300 litres par heure en début de soirée, puis d'une centaine de litres par heure vers 23h. Jean-Christophe
Niel indique qu'il s'agit là des informations qui lui sont fournies par
EDF. Il précise également que de l'eau est injectée dans le circuit
primaire pour compenser la fuite, et que le circuit primaire continue
donc à assurer son rôle dans le refroidissement du réacteur. L'ASN a mobilisé ce jeudi soir son centre d'urgence parisien : une cellule de crise d'une dizaine de personnes chargées de suivre la situation sur le plan technique et d'informer les médias. "Lors des opérations, un travailleur se serait blessé " indique-t-il également, sans donner davantage de précision.

En milieu de journée deux départs de feu sont survenus dans le bâtiment réacteur de l'unité de production n°2 de la centrale nucléaire de Penly, près de Dieppe, en Seine-Maritime, à cause d'une fuite d'huile bouillante. Le réacteur s'est alors arrêté automatiquement. Jeudi soir, l'ASN a provisoirement classé l'incident en niveau 1, correspondant à une "anomalie", sur l'échelle internationale des événements nucléaires Ines qui compte sept grades. L'ASN doit inspecter le site vendredi.

Vous êtes à nouveau en ligne