Canicule : des pompiers à moto pour repérer les départs de feu

France 3

Face au pic de chaleur en France, des patrouilles volantes se sont organisées. Des pompiers motards dans le Luberon veillent au moindre départ de feu.

Moitié motards, moitié pompiers, ils roulent dans le massif du Luberon à la recherche de fumeroles. À la tombée de la nuit, ces motards repèrent les signes du feu qui couve encore. Devant une reprise, ils donnent l'alerte. Ils sont une centaine de motards dans le Vaucluse, pendant le feu, leur mission change. "Quand il y a le feu, on fait de la reconnaissance sur les pistes voir si les groupes peuvent passer. On amène le groupe sur les bonnes pistes parce qu'on a des renforts qui ne connaissent pas le secteur, donc on les amène à l'endroit où ils doivent travailler", précise François Paque, sergent-chef, pompier professionnel à Pertuis. Ils sont rapides, leur engin est ultra maniable, mais ils travaillent avec peu de protections. Le moteur peut caler s'il y a trop de fumée et ils portent un casque de moto classique. Ces pompiers paraissent bien vulnérables.

"On a mal partout"

Ils parcourent 200 kilomètres par jour dans la poussière, les cailloux et les secousses. Tout le contraire d'une ballade nature. "À la fin de la journée, on a mal partout. Il faut le faire et comme on est plusieurs on tourne. C'est ce qu'il y a de bien, les relèves", indique Patrick Siaud, capitaine, commandant des opérations de secours. Ces pompiers qui semblent bien différents des autres ont gardé un signe de reconnaissance sonore.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne