Hommage solennel à la première victime de Mohamed Merah

(Maxppp)

Une Légion d'honneur posthume a été décernée lundi à Imad Ibn Ziaten, la première victime de Mohamed Merah. Une plaque commémorative a aussi été dévoilée près des lieux du crime à Toulouse. C'est le début d'une semaine d'hommage aux sept victimes du "tueur au scooter" à Toulouse et Montauban il y a tout juste un an.

"Ici, le 11 mars 2012, a été lâchement assassiné
l'Adjudant Imad Ibn Ziaten. Mort pour le service de la Nation
". Un an jour
pour jour après le meurtre du parachutiste, un hommage solennel a été rendu lundi à la première des sept victimes Mohamed Merah. Une plaque commémorative
a été dévoilée tout près des lieux du crime à Toulouse par Pierre Cohen, le
maire de la ville, et la mère du militaire.

 "Aujourd'hui, c'est le jour où a été tué mon fils.
C'est un jour très dur. Je me suis imposée ce combat dur pour voir cette plaque,
pour voir cette légion d'honneur" (Latifa Ibn Ziaten)

Depuis la mort de son fils, Latifa Ibn Ziaten a lancé une
association pour venir en aide aux jeunes en rupture. Elle a par ailleurs
publié Mort pour la France , un livre dans lequel elle tente
d'analyser les gestes de Mohamed Merah.

"Ils n'étaient pas préparés à sa lâcheté "

Après l'inauguration de la plaque, le ministre de la Défense
a par ailleurs remis la Légion d'honneur à titre posthume à l'adjudant. "La
mort fait partie de l'horizon de nos soldats. Ils savent la regarder en face,
elle donne du sens aussi à leur engagement. Mais cette mort que vos camarades
ont trouvée, ils n'étaient pas préparés à sa lâcheté
", a lancé Jean-Yves
Le Drian aux compagnons d'armes d'Imad Ibn Ziaten.

Si la cérémonie de ce lundi concerne la première victime de
Mohamed Merah, une marche blanche sera organisée le 17 mars prochain dans les
rues de Toulouse en mémoire des sept personnes tombées sous les balles du
"tueur au scooter ". 

 

Vous êtes à nouveau en ligne