Grasse : ce que l’on sait de la fusillade dans un lycée

France 3

À Grasse, un adolescent a ouvert le feu ce jeudi 16 mars dans son lycée, avant d’être interpellé quelques instants après la fusillade qui a fait au total 8 blessés légers. Manon Bougault, envoyée spéciale à Grasse, fait le point pour France 3.

Selon les informations recueillies par Manon Bougault, envoyée spéciale pour France 3 à Grasse, "ce jeune homme a peut-être agi par vengeance, c'est en tout cas la première piste évoquée par la procureure de Grasse. Vengeance contre certains de ses camarades : en effet, l'adolescent entretenait visiblement des relations tendues et conflictuelles avec les autres lycéens, il avait du mal à s'intégrer."

La piste terroriste écartée

"Il faut savoir que la piste terroriste est totalement écartée", poursuit la journaliste, "Les enquêteurs ici parlent bien de l'acte d'un jeune homme fragile, d'un jeune homme fasciné par les armes, il suffit d'ailleurs d'aller consulter sa page Facebook, on y voit des photos d'armes à feu, des vidéos de tueries de masse. Alors vous l'imaginez, ici, c'est l'incompréhension. Les élèves avec qui j'ai discuté sont abasourdis, certains tremblent encore." Il est vrai qu'en France, ce type d'actes est extrêmement rare.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne