Fusillade à Besançon : la piste d'un règlement de comptes entre trafiquants de drogue privilégiée

La police scientifique cherche des indices après une fusillade mortelle, le 8 mars au soir à Besançon (Doubs).
La police scientifique cherche des indices après une fusillade mortelle, le 8 mars au soir à Besançon (Doubs). (LAURIANE DELANOË / RADIO FRANCE)

Des tirs dimanche soir ont fait un mort et un blessé, en plein centre-ville.

Une fusillade a éclaté dimanche soir dans les rues de Besançon (Bourgogne Franche-Comté), faisant un mort et un blessé grave. Le ou les tireurs sont en fuite. D'après le préfet du Doubs, invité lundi 9 mars de France Bleu Besançon, il s'agit d'un "règlement de comptes entre trafiquants de drogue".

"Une guerre territoriale"

Le préfet Joël Mathurin a fait part de sa colère : "C'est une guerre territoriale. Il faut que ça cesse. J'attends désormais une réponse de la police judiciaire. Je sais qu'elle sera forte, puissante et nécessaire", assène-t-il. Depuis quelques mois, la ville de Besançon est le théâtre d'une série de règlements de comptes. On compte une dizaine de blessés par balles depuis novembre dernier.

Enfin, de sources proches de l'enquête, franceinfo a appris que l'homme tué par balles alors qu'il était au volant de sa voiture était âgé de 23 ans. Il était connu de la justice pour son implication dans une affaire d'homicide. La seconde victime, grièvement blessée mais dont les jours ne sont plus en danger, est un homme âgé de 21 ans.

Les policiers de la sûreté départementale et la police judiciaire sont chargés des investigations.

Vous êtes à nouveau en ligne