Fos-sur-Mer : une explosion dans une usine sidérurgique fait deux blessés légers

Un sidérurgiste comptabilise les produits finis sur le site industriel d\'Ascometal à Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône), le 20 mars 2006.
Un sidérurgiste comptabilise les produits finis sur le site industriel d'Ascometal à Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône), le 20 mars 2006. (BORIS HORVAT / AFP)

"L'explosion est purement accidentelle", a déclaré le sous-préfet d'Istres (Bouches-du-Rhône). 

"Pas de risque de pollution, ni du sol ni de l'air", a tout de suite rassuré le sous-préfet. Une explosion a eu lieu dans la soirée du jeudi 6 juillet dans l'usine sidérurgique d'Ascometal à Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône), faisant deux blessés légers.

"L'explosion d'un four à métal en fusion a eu lieu vers 20h30, elle n'a pas été suivie de feu. Treize personnes étaient impliquées. Il y a deux blessés légers, ont rapporté les pompiers. "Ces deux personnes sont choquées et l'une d'entre elles a eu un impact sonore, ont-ils précisé.

"Un phénomène de condensation"

"L'explosion a été provoquée par un retour d'eau sur la masse d'acier en fusion dans un four d'une capacité de 150 tonnes. Il s'agit d'un phénomène de condensation. L'explosion est purement accidentelle", a déclaré à l'AFP le sous-préfet d'Istres, Jean-Marc Sénateur, qui s'est rendu sur place. "Les deux employés choqués ont été évacués vers le centre hospitalier de Martigues. L'entreprise expertise actuellement l'installation", a-t-il ajouté

"Des moyens conséquents ont été déployés, 24 engins et une cinquantaine de pompiers. Nous continuons les reconnaissances car nous pourrions être amenés à gérer une autre explosion. Pour l'instant c'est plutôt rassurant. On essaie de préserver l'outil pour éviter le chômage technique", ont précisé les pompiers.

Vous êtes à nouveau en ligne