Finistère : deux surfeurs accusent des chasseurs de les avoir pris pour des faisans

Les faits se sont produits dans la presqu\'île de Crozon, dans le Finistère.
Les faits se sont produits dans la presqu'île de Crozon, dans le Finistère. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Les deux surfeurs ont entendu des plombs tomber à 50 cm d'eux, rapporte France Bleu Breizh Izel.

Deux surfeurs affirment avoir été pris pour cible par des chasseurs dimanche 21 octobre, sur la presqu'île de Crozon, dans le Finistère, rapporte France Bleu Breizh Izel lundi. Les chasseurs assurent pour leur part qu'ils visaient des faisans.

Les deux amis s'étaient levés tôt pour aller surfer, quand ils ont entendu un coup de feu qui les a fait se jeter à terre. "On a eu le même réflexe en même temps et on a entendu des plombs tomber à 50 cm de nous", raconte Frédéric Habasque, l'un des deux surfeurs. Sa publication sur Facebook a été massivement partagée.

En se relevant, ils ont vu deux chasseurs à 150 ou 200 m d'eux. "Ils nous regardaient l'air ahuri", se souvient Frédéric Habasque. "Je suis complètement sorti de mes gonds et j'ai commencé à les incendier de bêtises, ça a duré deux à cinq minutes non-stop. Ils ne répondaient pas, jusqu'à ce qu'ils finissent par me dire 'Ta gueule !' et qu'ils s'en aillent se cacher dans les broussailles, ce qui m'a rendu encore plus énervé".

Appel des gendarmes

Les deux amis ont décidé d'aller appeler les gendarmes pour les alerter sur cette situation. "Quand on est montés au parking pour appeler les gendarmes, on a vu d'autres surfeurs passer et avec le soleil rasant dans les yeux, dans les buissons de 1,5 mètres de haut, seules les têtes dépassent, on peut confondre les gens qui se promènent avec un lapin ou un faisan", poursuit-il.

Frédéric Habasque est persuadé d'avoir été visé par les tirs. "Je n'ai jamais entendu un coup de feu aussi fort de toute ma vie, alors que ça fait 40 ans que je vis à la campagne et que les tirs de chasse ne m'ont jamais dérangé. Là, pour qu'on ait tous les deux un tel coup de frousse et qu'on se jette à terre, c'était vraiment un moment particulier !", souligne le surfeur.

"On ne va pas se mettre à porter du fluo"

"En surf, on porte des combinaisons noires, on ne va pas se mettre à porter du fluo, des grelots, des trompettes pour que les chasseurs ne nous confondent pas avec des animaux ! Ce n'est pas dans ce sens-là que ça doit fonctionner", ajoute-il.

La société de chasse de Crozon affirme que les chasseurs visaient un faisan qui s'envolait et que ce sont simplement des plombs qui sont tombés sur les surfeurs.

Vous êtes à nouveau en ligne