Fillette de 3 ans grièvement brûlée dans l'Oise : une voisine mise en examen pour tentative de meurtre

La maison devant laquelle une fillette de 3 ans a été aspergée d\'un liquide inflammable, mardi 21 mars à Auneuil (Oise).
La maison devant laquelle une fillette de 3 ans a été aspergée d'un liquide inflammable, mardi 21 mars à Auneuil (Oise). (FRANCE 3 PICARDIE)

Une femme de 37 ans a aspergé la petite fille à l'aide d'un produit inflammable, mardi. Le pronostic vital de cette dernière est "très engagé".

Une femme de 37 ans a été mise en examen pour "tentative de meurtre sur mineure de moins de 15 ans", jeudi 23 mars, pour avoir grièvement brûlé une fillette de 3 ans en l'aspergeant de liquide inflammable, mardi à Auneuil (Oise), a annoncé le procureur de la République de Senlis dans un communiqué. Voisine de la fillette, elle a été placée en détention provisoire.

Le pronostic vital de la petite fille, hospitalisée à Paris depuis mardi et plongée dans le coma, est "très engagé", a annoncé le procureur. Elle a été brûlée au troisième degré sur plus de 90% de son corps. Sa mère a également été blessée en voulant lui porter secours. Ellle a été "opérée en urgence", explique le procureur, et n'a pas pu être entendue par les enquêteurs "compte tenu de son propre état de santé".

La voisine "peu claire" sur les raisons de son acte

La voisine mise en examen n'a pas d'antécédents judiciaires, mais "a fait état d'un suivi médical pour dépression". Elle a accepté de répondre aux questions des enquêteurs, "dans les dernières heures de sa garde-à-vue", et ses déclarations concordent avec celles d'un enfant témoin de la scène. En revanche, ses explications sur les raisons de son acte sont jugées "peu claires"

Une marche de soutien doit avoir lieu le dimanche 2 avril à Auneuil et une collecte en ligne a été lancée pour la famille. 

Vous êtes à nouveau en ligne