Fausse agression à Aubervilliers : l'enseignant a été suspendu

FRANCE 3

L'enseignant avait tout inventé. Il a été aussitôt suspendu de ses fonctions et hospitalisé. Ce matin, ses élèves ont été accueillis par un remplaçant.

Un enseignant d'Aubervilliers avait voulu faire croire qu'il avait été agressé par un individu se réclamant de l'État islamique. Il a finalement avoué aux enquêteurs avoir tout inventé. Ce matin, mardi 15 décembre, l'école maternelle a rouvert ses portes normalement. Mais l'instituteur affabulateur est dans toutes les têtes. Et c'est l'émotion qui domine parmi les parents d'élèves. "On ne sait plus à qui on confie nos enfants", confie un papa, inquiet. L'enseignant de 45 ans était très impliqué dans la vie de l'établissement. Ici, tout le monde a dû mal à comprendre qu'il a inventé une telle histoire et qu'il se soit auto-mutilé. "Il a peut-être besoin d'aide", estime un parent.

Depressif ?

Plusieurs hypothèses circulent quant aux motivations du professeur qui exerce depuis 20 ans. Redoutait-il la visite d'un inspecteur d'académie prévue cette semaine ? Ou bien une dépression l'aurait-elle poussé à commettre ce geste ? Le professeur qui encourt six mois de prison a été suspendu ce matin.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne