Attaque de Dortmund : l’appât du gain comme principale motivation

France 3

Un homme soupçonné d’être l’auteur de l’attaque à la bombe contre le car de l’équipe de football de Dortmund a été arrêté en Allemagne. La spéculation boursière et l’enrichissement seraient à l’origine de son acte.

Les policiers d’élite ont investi à l’aube cette maison de Tubingen, dans le sud-ouest de l’Allemagne. Leur cible, un Germano-Russe de 28 ans, suspect principal dans l’attaque contre le bus de l’équipe de football de Dortmund.

C’était il y a dix jours, avant un match de Ligue des Champions. L’équipe prend son bus pour se rendre de l’hôtel au stade, et trois explosions le touchent. Les enquêteurs pensent que le suspect pistait l’équipe depuis plusieurs jours. Il avait réservé une chambre dans le même hôtel que les joueurs. Le jour J, il avait pu surveiller leurs allers et venues, tout en passant des ordres d’achat à la bourse.

Provoquer l’effondrement de l’action en bourse du club

"Nous avons pu identifier le suspect en raison d’opérations boursières douteuses. Nous savons qu’il a acheté des produits dérivés, liés aux actions en bourse du Borussia Dortmund, et il comptait parier sur une baisse de l’action", a expliqué Frauke Koehler, porte-parole du parquet fédéral. Le plan était le suivant : provoquer un effondrement de l’action en tuant ou blessant le maximum de joueurs.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne