"Les amants de la Bastille" : recueillement après la mort du directeur technique

Deux femmes déposent des fleurs devant l\'affiche du spectacle \"1789 Les amants de la Bastille\", au Palais des sports de Paris, le 9 novembre 2013.
Deux femmes déposent des fleurs devant l'affiche du spectacle "1789 Les amants de la Bastille", au Palais des sports de Paris, le 9 novembre 2013. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

Des messages de soutien et des fleurs ont été déposées devant le Palais des sports de Paris, où Marcus Toledano a perdu la vie, vendredi, lors d'une explosion.

"C'est la grande famille du spectacle qui est en deuil aujourd'hui." Le producteur du spectacle 1789 Les amants de la Bastille Albert Cohen a rendu hommage, samedi 9 novembre, à Marcus Toledano, le directeur technique de la comédie musicale, tué dans l'explosion accidentelle survenue, vendredi, lors des répétitions à Paris. Une "terrible nouvelle", a-t-il indiqué, aux côtés de l'autre producteur du spectacle, Dove Attia, visiblement très ému.

"Tous nos efforts vont vers la famille, son accompagnement permanent, dans un moment que vous imaginez difficile", a-t-il poursuivi, devant le Palais des sports. Les quatre autres personnes blessées sont "hors de danger et devraient quitter l'hôpital dans les heures qui viennent", a affirmé Albert Cohen, confirmant l'ajournement des représentations du spectacle.

Le producteur Albert Cohen s\'exprime devant les médias, aux côtés de l\'autre producteur du spectacle, Dove Attia.
Le producteur Albert Cohen s'exprime devant les médias, aux côtés de l'autre producteur du spectacle, Dove Attia. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

"RIP Marcus", "Pensées pour Marcus", pouvait-on lire parmi les nombreux mots griffonés sur une affiche du spectacle, à l'entrée du Palais des Sports, devant lequel des fans ont déposé des roses blanches et rouges.

Selon les premiers éléments de l'enquête, un ouvrier travaillait avec une meuleuse dans un local, près d'un endroit où étaient stockés des artifices. L'outil se serait alors desolidarisé. Ce qui aurait provoqué une première explosion. L'ouvrier est alors sorti du local et plusieurs personnes seraient venues à son secours, dont le directeur technique du spectacle, Marcus Toledano, 41 ans. C'est à ce moment-là qu'une deuxième explosion serait survenue et qu'un mur se serait effondré.

(KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

Numéro 2 du spectacle, après le metteur en scène, Marcus Toledano avait travaillé dans le passé sur les comédies musicales Mozart Opera Rock et Le Roi Soleil. Il était marié et avait une petite fille.

Vous êtes à nouveau en ligne