Explosion de la rue de Trévise : un an après, les sinistrés attendent des réponses

FRANCE 3

Le 12 janvier 2019 avait lieu l'explosion de la rue de Trévise, à Paris, faisant 4 morts et plus de 60 blessés. Des centaines de personnes ont dû être relogées. Un an après, les sinistrés attendent avec impatience d'ici quelques jours un nouveau rapport qui doit déterminer les causes du drame.

Derrière une porte, c'est une zone interdite. Une rue fantôme qui porte en elle les stigmates d'un drame. Raphaël Thierry a habité plus de 25 ans rue de Trévise, jusqu'à l'explosion le 12 janvier 2019. Cela fait plusieurs mois qu'il n'est pas revenu chez lui. Le souffle de l'explosion a balayé la moitié de son appartement. "Il ne reste plus grand-chose. C'est une chance de ne pas avoir été sur place parce que je pense que je ne vous parlerai pas aujourd'hui", souligne Raphaël Thierry en contemplant les décombres.

Un affaissement du trottoir à l'origine de l'explosion ?

Le 12 janvier 2019, il était 9 heures du matin quand une explosion de gaz a tué au cœur de Paris. L'onde de choc a emporté 4 personnes, dont 2 pompiers, 66 blessés, et a bouleversé la vie de tout un quartier. Depuis, des experts ont mis en cause le syndic de l'immeuble, une entreprise, et surtout la mairie de Paris. Selon eux, un affaissement du trottoir a provoqué la rupture d'une canalisation de gaz. L'explosion aurait donc pu être évitée si les services de la ville l'avaient suffisamment pris en compte.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne