Explosion de la rue de Trévise : la mairie de Paris mise en cause par des experts

franceinfo

Près d'un an après l'explosion meurtrière d'un immeuble rue de Trévise, à Paris, le rapport des experts pour les juges pointe les manquements de la ville et ceux d'une entreprise de BTP. 

Au numéro 6 de la rue de Trévise, à Paris, les traces de l'explosion sont toujours bien visibles. Les immeubles alentour restent inaccessibles. Le 12 janvier 2019, une explosion souffle une partie du bâtiment, faisant quatre morts et 66 blessés. Alors que s'est-il passé ? Près d'un an après, une expertise judiciaire apporte des réponses. Dès 2015, le syndic de l'immeuble constate des fuites d'eau souterraine. En conséquence, le sol s'affaisse et fait pression sur les canalisations de gaz pendant plus de trois ans jusqu'à l'explosion.

Réponses et indemnisation

Le syndic, une entreprise, mais surtout la mairie de Paris sont donc mis en cause. "Ils n'ont procédé qu'à des travaux de surface pour rétablir l'horizontalité du trottoir alors que des travaux en profondeur s'imposaient", précise le communiqué de presse du procureur de la République. Lundi 30 décembre, une riveraine fustige l'inaction de la mairie. La ville de Paris, elle, renvoie la balle vers la mairie d'arrondissement. Les riverains attendent désormais des réponses, et pour certains, une indemnisation.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne