Explosion de la rue de Trévise à Paris : le traumatisme est intact

France 2

Il y a dix-huit mois, une explosion faisait quatre morts et 66 blessés rue de Trévise, dans le 9e arrondissement de Paris. Pour les rescapés, le sentiment d’abandon demeure.

Ils ont pu revenir exceptionnellement mercredi 1er juillet, dans la rue de Trévise en chantier, dans le 9e arrondissement de Paris. Tous habitaient un des immeubles ou travaillaient dans l’hôtel touché par l’explosion qui a fait quatre morts et 66 blessés. 18 mois après, les appartements sont encore ravagés et une ex-habitante n’a rien oublié de la déflagration qui l’a surprise dans son sommeil.

“J’aurais préféré y rester”

“On a cru qu’on allait mourir. L’explosion était dans notre immeuble, on n’a pas compris (...) l’appartement a été détruit en une seconde”, raconte-t-elle. “J’aurais préféré y rester”, déclare un salarié de l’hôtel, qui souffre désormais d’un handicap irréversible. Comme un collègue également en arrêt, il attend toujours d’être indemnisé. Pour le moment, sur 112 demandes, 38 dossiers ont donné lieu à une indemnisation provisoire.    

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne