Explosion d'un immeuble à Paris : le quartier toujours sous le choc

France 3

Après l'explosion meurtrière de l'immeuble rue de Trévise, un large périmètre reste inaccessible dimanche 20 janvier. L'émotion demeure forte et les riverains évoquent un vrai traumatisme une semaine plus tard.

Un cordon protège des curieux la rue de Trévise à Paris, qui tentent de reprendre vie une semaine après l'explosion qui a fait quatre morts. Dans une partie de la rue où les immeubles ne présentent pas de danger, peu à peu, les habitants reviennent. Dans le quartier, neuf immeubles sont toujours inaccessibles, six présentent un danger direct d'effondrement et trois doivent être sécurisés. Ceux chez qui l'explosion n'a pas tout dévasté s'estiment chanceux, mais la catastrophe a laissé d'autres traces.

Le SAMU au chevet des riverains

"Il y a vraiment un choc physique : il y a eu une détonation et le tremblement de notre immeuble. Ensuite, il y a le choc psychologique de voir des victimes et notre quartier dévasté", témoigne un riverain. Ce sont justement ces traumatismes psychiques, ces blessures invisibles, que la cellule d'urgence médico-psychologique du SAMU de Paris tente d'apaiser, en allant voir certains riverains. Les pompiers sont touchés aussi. Ils pleurent la mort de deux soldats du feu. Sauver ou périr, c'est la devise des sapeurs-pompiers de Paris.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne