DIRECT. Colis piégé à Lyon : "A l'heure qu'il est, rien n'est établi" sur le profil du suspect, affirme Christophe Castaner

Christophe Castaner, le 27 mai 2019, à Lyon. 
Christophe Castaner, le 27 mai 2019, à Lyon.  (ROMAIN LAFABREGUE / AFP)

Outre le jeune homme "soupçonné d'être l'auteur des faits", trois personnes sont placées en garde à vue lundi. 

Un homme de 24 ans soupçonné d'être l'auteur de l'attaque au colis piégé qui a fait 13 blessés légers vendredi 24 mai à Lyon, à deux jours du scrutin européen, a été interpellé lundi 27 mai dans cette même ville. De nationalité algérienne et inconnu des services de police, il s'agit d'un étudiant en école d'informatique. 

 "A l'heure qu'il est, rien n'est établi" sur le profil du suspect, a affirmé le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, lors d'une conférence de presse. "Il n'y a pas de certitude à part la qualité de l'enquête qui a été menée", a-t-il ajouté. 

Arrêté dans la rue lundi matin. Le jeune homme a été interpellé alors qu'il descendait d'un bus, dans le 7e arrondissement de Lyon, à l'issue d'une filature. Les enquêteurs ne l'ont pas arrêté à son domicile, "au cas où il y ait du TATP dans son appartement", selon une source proche du dossier. Une perquisition était en cours lundi après-midi dans son logement, à Oullins, dans la banlieue de Lyon. Le principal suspect est décrit comme "peu coopératif" depuis le début de sa garde à vue par une source proche du dossier. 

Quatre gardes à vue au total. Trois autres personnes ont été placées en garde à vue selon le parquet de Paris, chargé de l'affaire. Il s'agit de la mère, du père et d'un frère du suspect, précise une source proche du dossier à franceinfo. Sa sœur est entendue en audition libre.

 Pas de revendication. L'attaque, survenue vendredi soir à proximité de la place Bellecour, a fait 13 blessés. Elle n'a pas été revendiquée. La section antiterroriste du parquet de Paris a aussitôt été saisie et une enquête ouverte dès vendredi pour "tentative d'assassinats en relation avec une entreprise terroriste" et "association de malfaiteurs terroriste criminelle".

12h48 : Pendant ce temps, la visite d'Etat de Donald Trump au Japon se poursuit. Voici des clichés de ses activités d'hier avec le Premier ministre nippon, Shinzo Abe. Les choses sérieuses commencent aujourd'hui, selon 20 Minutes.







(SIPA)

12h42 : On résume les derniers éléments de l'enquête :

• Un suspect "soupçonné d'être l'auteur des faits" a été arrêté et son domicile a été perquisitionné.

• Un lycéen, majeur, membre de l'entourage familial du principal suspect, a été interpellé dans son lycée.

• La mère du principal suspect a également été placée en garde à vue.

• Une quatrième personne est entendue en audition libre.

12h37 : Selon nos informations, la troisième personne en garde à vue est la mère du principal suspect, âgé de 24 ans. Ce dernier a été interpellé, sans violence, à la descente d'un bus, à Lyon.

12h34 : Une troisième personne a été placée en garde à vue dans l'enquête sur l'explosion survenue à Lyon, annonce le parquet à franceinfo.

12h27 : Soirée électorale, côté cathodique. TF1 a réuni en moyenne 5,6 millions de téléspectateurs, avec 25% de part d'audience, lors de sa courte émission dédiée aux élections. Avec trois heures d'antenne, France 2 a attiré une moyenne de 3,4 millions de personnes (15,2% de part d'audience).

12h23 : Selon la loi irakienne, qui prévoit la peine de mort pour quiconque a rejoint une organisation "terroriste", les quatre Français ont trente jours à partir du prononcé de leur condamnation pour faire appel.

12h19 : Au lendemain de la condamnation à mort de trois Français, un quatrième, Mustapha Merzoughi, 37 ans, vient de voir prononcer à son encontre la peine capitale par pendaison. Le procès d'un autre Français, Fodil Tahar Aouidate, a été renvoyé au 2 juin.

12h15 : #IRAK La justice irakienne condamne à mort un quatrième Français pour appartenance au groupe jihadiste Etat islamique

12h13 : Bonjour à toutes et à tous, ravi de vous retrouver pour un nouvel après-midi d'actualité ! Pour changer des chiffres, des virgules et des pourcentages, je vous propose de commencer en musique, avec cet extrait du dernier album de The National.




12h10 : Il est l'heure pour moi de vous quitter, le ventre vide et la tête pleine de résultats électoraux. La suite, c'est avec mon collègue Yann Thompson. A demain !

12h14 : Il est midi à la pendule. Voici un nouveau point sur l'actualité :

Deux individus ont été interpellés et placés en garde à vue, trois jours après l'explosion d'un colis piégé en plein centre-ville, annonce le ministre de l'Intérieur sur Twitter. Les détails ici.


Les résultats définitifs ont été publiés par le ministère de l'Intérieur. Selon les chiffres transmis par Beauvau, le RN (23,31%) a remporté le scrutin du 26 mai, devant LREM (22,41%) et EELV (13,47%). Voilà ce qu'il faut retenir des résultats.

Les Républicains (8,48%) et La France insoumise (6,31%) sont les deux grands perdants de la soirée. Retrouvez ici qui est arrivé en tête dans votre commune.

Voici à quoi va ressembler le Parlement européen, marqué par un effritement des blocs de droite et socialiste, et une percée des libéraux et des écologistes.

12h14 : Le corps d’une femme de 67 ans a été retrouvé dimanche soir dans une armoire de sa maison à La Ferté-Macé, dans l’Orne. C’est son infirmière qui a alerté les forces de l'ordre dans l'après-midi, a appris franceinfo de source proche du dossier. Le corps de la victime présentait des traces de coups. Plus d'informations ici.



(GOOGLE MAPS)

11h56 : "Sur le papier, on n'a aucune chance, reconnaissait Francis Lalanne avant le scrutin, mais je crois pouvoir inverser l'histoire en un éclair". Force est de constater que le coup de tonnerre n'a pas eu lieu : son Alliance jaune a obtenu le modeste score de 0,54% (122 332 voix). Dans cet article, mon collègue Fabien Magnenou tente d'expliquer cette fausse note électorale du chanteur.





(PASCAL PAVANI / AFP)

12h15 : Non, ces gens ne font pas la queue pour voter aux européennes. Ils patientent depuis ce matin aux guichets du stade Bollaert, à Lens. Objectif : se procurer des places pour le match de barrage entre leur équipe et Dijon, jeudi soir. France 3 est à leurs côtés. Mon collègue Pierre Godon, lui, galère avec la réservation sur internet...



(FRANCE 3)

11h46 : Cinq futurs eurodéputés français sont pour l'instant assis sur un strapontin. Jean-Lin Lacapelle (RN), Sandro Gozi et Ilana Cicurel (LREM), Claude Gruffat (EELV) et Nora Mebarek (PS) doivent en effet attendre que le Brexit soit effectif pour savoir s'ils siégeront ou pas à Strasbourg.



(AFP)

15h48 : L'arrestation de cedeuxième suspect avait dans un premier temps été annoncée par le maire de la ville, Gérard Collomb. Plus tôt dans la matinée, un premier individu avait été interpellé dans la rue.

11h38 : #LYON Un deuxième individu a été interpellé et placé en garde à vue, indique le parquet de Paris à franceinfo. Les détails ici.

11h38 : Un détour par les courts de Roland-Garros avec plusieurs Français en lice en ce moment.

• Pierre-Hugues Herbert contre le Russe Daniil Medvedev (tête de série n°12) : à vivre ici

• Pauline Parmentier contre la Hollandaise Kiki Bertens (tête de série n°4) : ici


• Alizé Cornet contre la Slovaque Viktoria Kuzmova :





11h26 : Vous faites bien de poser la question, @anonyme. Pour la première fois, les territoires d'outre-mer placent majoritairement le RN en tête. C'est même à Mayotte que le parti de Marine Le Pen a fait son meilleur score (45,56%). Les détails ici.

11h26 : Qu'en est il du résultat en Outre Mer s'il vous plaît ?

Vous êtes à nouveau en ligne