Colis piégé à Lyon : le suspect est passé aux aveux devant les enquêteurs

France 3

L'enquête sur le colis piégé à Lyon qui a fait 13 blessés légers vendredi 24 mai avance. L'Algérien de 24 ans a commencé à livrer des détails mercredi.

Le principal suspect dans l’affaire du colis piégé déposé à Lyon vendredi 24 mai a raconté mercredi avec précision comment il avait préparé cette bombe artisanale et comment il avait constitué semaine après semaine les ingrédients : des bouteilles d'ammoniac, des piles, des billes ou de l'acétone. Certains de ses composants avaient même été livrés à son domicile. Il a ensuite expliqué aux enquêteurs qu'il avait lui-même déposé ce colis piégé vendredi après-midi rue Victor-Hugo à Lyon.

Allégeance à Daech

Dans son ordinateur, les policiers avaient trouvé des contacts du groupe Etat islamique. Des informations qui l'ont sans doute fait avouer ses liens avec Daech. Il a aussi reconnu avoir prêté allégeance au chef de ce groupe islamiste. L'audition de cet Algérien de 24 ans, ainsi que celle de plusieurs de ses proches, est toujours en cours mercredi soir à la sous-direction antiterroriste de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), d'où s'exprime en direct le journaliste de France 3 Josselin Debraux, notamment pour connaître plus précisément sa cible.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne