Colis piégé à Lyon : Castaner et Collomb rappelés à l'ordre

France 3

Le principal suspect dans l'attaque au colis piégé à Lyon (Rhône) n'a pour l'instant aucun lien avéré avec une organisation islamique. Mais depuis son arrestation, Christophe Castaner et Gérard Collomb ont fait des déclarations susceptibles de nuire à l'enquête.

Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur, a-t-il outrepassé sa fonction ? Interrogé sur l'attaque au colis piégé à Lyon survenue quatre jours plus tôt, il déclarait mardi 28 mai : "Je n'ai pas de doute que nous avons en ce moment en détention le responsable de cet acte qui aurait pu tuer. Il a fait de nombreux achats, et en particulier sur internet. Ça fait partie aussi de l'investigation."

L'opposition vent debout

Quelques jours plus tôt, son prédécesseur au ministère de l'Intérieur Gérard Collomb avait lui aussi révélé des éléments de l'enquête, annonçant une nouvelle arrestation. Fait rarissime mardi midi, le procureur de la République  sort de sa réserve et tacle sèchement. Il rappelle qu'il est "le seul à pouvoir rendre publics des éléments objectifs tirés de la procédure". L'opposition de gauche comme de droite dénonce des comportements inappropriés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne