VIDEO. "C'est comme une histoire sans fin" : le témoignage de la mère de la policière Aurélie Fouquet, tuée lors d'un braquage organisé par Redoine Faïd

L'évasion du malfaiteur, cerveau du braquage qui a coûté la vie à Aurélie Fouquet en 2010, ravive la douleur de la famille de la policière. Elisabeth Fouquet a accepté de se confier à France 3.

Elisabeth Fouquet est bouleversée. Depuis que Redoine Faïd s'est évadé de prison, dimanche 1er juillet, la mère d'Aurélie Fouquet a replongé dans l'horreur. "Sur l'instant, j'étais tétanisée, incapable de bouger, je n'en revenais pas. (...) Je me disais : 'mais comment, mais comment', on était complètement sidérés", témoigne-t-elle au micro de France 3.

Le 20 mai 2010, Aurélie Fouquet mère de famille et policière municipale, est tuée dans l'exercice de son métier par des braqueurs en fuite. Depuis ce drame, sa famille tente de se reconstruire, mais la nouvelle de l'évasion a rouvert les cicatrices : "Là, c'est de se dire, on réouvre à nouveau, et ça c'est compliqué, c'est difficile, c'est douloureux, c'est comme une histoire sans fin."

Elisabeth Fouquet espère maintenant que la cavale de  Redoine Faïd s'arrêtera au plus vite pour permettre à sa famille de reprendre le cours de sa vie : "Le fait qu'il soit dehors, c'est aussi un danger, c'est quelqu'un qui est déterminé, qui est armé. Quelque part, cette peur, ça vous ramène en fait à la mort de votre fille. Et j'espère qu'il n'y aura pas de victime au cours de sa cavale, j'espère."

Vous êtes à nouveau en ligne