Redoine Faïd : questions autour d'une évasion

FRANCE 2

Le dimanche 1er juillet, le braqueur Redoine Faïd s'est évadé de la prison de Réau (Seine-et-Marne) en hélicoptère. Y-at-il eu des dysfonctionnements dans sa surveillance ?

Y a-t-il eu des dysfonctionnements dans la surveillance de Redoine Faïd ? Détenu particulièrement signalé, le braqueur était placé à l'isolement. Pour le surveiller en permanence : deux gardiens. L'homme n'a toutefois jamais caché son intention de se faire la belle. Il y a une semaine, dans leurs mails, les services pénitenciers avaient demandé son transfèrement rapide au vu de sa "sa menace sérieuse de passage à l'acte". Réponse de la chancellerie : seulement possible dans le "courant du mois de septembre".

L'évasion planifiée avec un drone ?

La prison de Réau (Seine-et-Marne), un établissement sûr, avec des moyens de sécurité suffisants ? Conçue pour être un modèle, elle dispose notamment de filets devant prévenir l'arrivée d'hélicoptère partout, sauf au-dessus de la cour d'honneur. C'est précisément là que se sont positionnés les complices de Redoine Faïd, visiblement bien renseignés. L'évasion a peut-être été planifiée grâce à un drone ; la fuite a en tout cas été orchestrée de main de maître.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne