Prisons françaises : les évasions les plus spectaculaires

FRANCE 2

Les évasions des prisons françaises sont-elles fréquentes ? Réponse avec Dominique Verdeilhan sur le plateau de France 2.

Les évasions sont-elles fréquentes dans les prisons françaises ? Pas vraiment, à en croire le journaliste Dominique Verdeilhan. "Si l'on regarde depuis 2013, les chiffres oscillent entre 11 et 25, et si l'on prend le début de l'année, on en est déjà à 6. On s'évade plus facilement des maisons d'arrêt que des prisons pour longues peines. Si l'on regarde les chiffres en Belgique, il y a eu 5 évasions en 2014, et on descend à 1 à en 2016 ; à noter qu'il y a évidemment aussi des échecs".

Entre 2 jours et 6 mois de cavale

L'évasion de Redoine Faïd est particulièrement spectaculaire parce qu'elle s'est faite par les airs. IL y a eu d'autres évasions par hélicoptère, 17 précisément : "la première, poursuit le journaliste, a lieu le 27 février 1981, au-dessus de Fleury-Mérogis (Essone). Parmi les plus célèbres, celle de Michel Vaujour, en mai 1986 depuis la prison de la Santé (Paris). Son épouse était aux commandes. Et signalons Pascal Payet, qui est le seul à s'être évadé deux fois par hélicoptère en 2001 et 2007." En ce qui concerne les tentatives qui ont échoué, notons celle de mai 2001, depuis la prison de Fresnes (Val-de-Marne), grâce aux filets de protection. "La cavale dure en général entre 2 jours et 6 mois, et les condamnations ensuite oscillent entre 1 an et 20 ans de prison", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne