Évasion de Redoine Faïd : les gardiens de la prison de Réau s'en doutaient

France 3

Redoine Faïd est toujours en cavale lundi 2 juillet alors que 3 000 policiers et gendarmes sont à ses trousses. Si la ministre de la Justice admet d'éventuelles défaillances, les questions restent nombreuses.

Dans un champ de l'Oise, une voiture incendiée a été retrouvée lundi 2 juillet. Actuellement analysée, elle pourrait avoir été utilisée par Redoine Faïd dans sa cavale. La dernière image du fugitif a été saisie dimanche par une caméra de vidéosurveillance d'un centre commercial d'Aulnay-sous-Bois, au nord de Paris. Pour le retrouver au plus vite, un mandat d'arrêt international a été diffusé. Avec sur le terrain, près de 3 000 policiers et gendarmes, les axes routiers sont particulièrement surveillés.

Transfèrement prévu en septembre

Depuis l'évasion par hélicoptère de Rédoine Faïd de la prison de Réau (Seine-et-Marne), beaucoup de questions demeurent sur la sécurité de cet établissement. Selon un site spécialisé, il y a une semaine environ, une demande de transfèrement avait été effectuée. L'administration pénitentiaire répond alors que le transfèrement aura lieu dans le courant du mois de septembre. La réponse des agents est exaspérée : "Sérieusement, un transfert qu'à partir de septembre ne me parait pas raisonnable au regard de la menace sérieuse du passage à l'acte du susnommé !!!" Une mission d'inspection a débuté à la maison d'arrêt.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne