Évasion de Redoine Faïd : le pilote de l'hélicoptère placé en garde à vue

France 2

Dominique Verdeilhan, en duplex depuis Versailles (Yvelines), explique le nouveau rebondissement dans l'enquête qui concerne l'évasion du braqueur.

C'est un rebondissement, neuf mois après l'évasion spectaculaire de Redoine Faïd. Le pilote de l'hélicoptère avec lequel le détenu s'est enfui de la prison est en garde à vue depuis mardi 16 avril. "Ce qui intrigue les enquêteurs c'est cet échange de courrier entre le braqueur et la belle-fille du pilote", explique Dominique Verdeilhan en duplex devant les locaux de la police judiciaire de Versailles (Yvelines).

Victime ou complice ?

"Ça s'est arrêté en 2016, c'est à dire deux ans avant l'évasion. Cela ouvre un autre scénario de cette rocambolesque évasion. Est-ce que le pilote de l'hélicoptère était un otage, une victime, comme il s'était présenté, ou bien un complice, volontaire ou malgré lui. Ce sont les questions que posent les enquêteurs au pilote, à sa femme et à sa belle-fille", indique le journaliste de France 2.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne